une nouvelle histoire de la culture

Bethléem

L’église Notre-Dame de Bethléem située à l’entrée de Clamecy a de tout temps été un point remarquable de la ville. 

Son style architectural romano-byzantin, autant que le symbole historique qu’elle représente, font de cet édifice une réelle spécificité patrimoniale clamecycoise.

Depuis 2017, la ville de Clamecy s’est engagée dans un un programme de restauration global afin de sauver ce monument historique en péril.

Une ambition pour l’attractivité

Le projet

L’église Notre-Dame de Bethléem, construite en 1926, s’inscrit dans la lignée des édifices religieux précurseurs d’un renouveau du langage architectural. Elle se distingue par l’utilisation des capacités du béton armé pour libérer le volume et par la mise en avant du matériau. Répondant à la commande d’une œuvre délibérément moderne et en rupture avec le XIXe siècle, l’architecte Georges Théodore Renaud propose cet édifice en béton armé s’inspirant de l’architecture byzantine. Les bétons sont coulés dans des banches en bois avec du ciment de Portland artificiel à haute résistance initiale. Des travaux structurels et techniques sont nécessaires au maintien et à la rénovation du bâti. Des travaux d’adaptation et d’aménagement intérieurs seront aussi réalisés afin d’accueillir un lieu d’expression multiculturelle.

Le passé une force pour l'avenir

Le lieu et son histoire

Construite en 1926 en lieu et place d’une église datant de 1869, il s’agit alors de la troisième église en béton armé en France. Son allure romano-byzantine évoque l’Orient et les évêques de Bethléem venus en exil à Clamecy de 1225 à 1793. La crypte est ornée de peintures murales exécutées à la fin des années 1940 et au début des années 1950 par Nicolas Boon, vicaire de la paroisse, et par le peintre Robert Pouyaud. Remarquable par sa modernité et sa référence à l’Orient, elle vient enrichir le patrimoine culturel de la région par une architecture labellisée « Patrimoine du XXe siècle ».

sauvons notre patrimoine

LA MOBILISATION

L’église appartient à la commune de Clamecy depuis 2001. La ville souhaite préserver ce patrimoine inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 14 janvier 2000. Pour ce faire, après un diagnostic technique réalisé en 2017, un programme de travaux a été planifié entre 2020 et 2025. Ces travaux mobilisent des corps de métiers divers, spécialistes des bétons mais aussi menuisiers, peintres, électriciens. Des œuvres picturales sont également à rénover, mobilisant des artisans spécialisés.